ZADhumaine

Film réalisé autour de l’événement de la chaîne humaine de la ZAD de Notre dame des landes, la semaine du 11 Mai 2013…

http://zad.nadir.org
http://www.chaine-humaine-stop-aeroport.org/fr/

Festival « Paroles de galère »

Le samedi 4 et dimanche 5 septembre 2010, Radio Galère lance enfin son premier festival ! Radio Galère, bientôt 30 ans qu’elle rame à  contre-courant pour que la parole soit aux galérien-ne-s. Bientôt 30 ans et plus que jamais vaillante sur le 88.4 marseillais ! Et le festival, comme on ne pourra faire ça que pour le premier, ça s’appelle « Paroles de galère».

 
La galère, tu connais sans doute, c’est celle des conditions sociales, celle du contrôle et de la répression, celle des machines à  formater. Mais c’est aussi le choix de lutter, d’être solidaires, la possibilité d’inventer nos propres alternatives, la débrouille, l’expérimentation, la liberté qu’on se donne de créer, d’imaginer, d’être ensemble, de prendre la parole sans demander la permission.


Soirée médias solidaire : Retour à  l’envoyeur

Le 04 mars 2010
lembobineuse Marseille

Soirée médias solidaire
Film africa is the futur : Retour à  l’envoyeur
Réalisé par TvNomade, et des membres des associations combattants au sein de ces luttes.
Mali, Togo 2009

Prix libre

asso Afrique :
L’Union – http://www.hns-info.net/spip.php?article20762
Les sans voix –http://www.mouvementdessansvoix.com/
Aracem – http://aracem.canalblog.com/
Etrange rencontre – http://www.etrangerencontre.org/
Forum des peuples – http://www.forumdespeuples.org/
Sinjiya-ton Mali – http://www.sinjiya.org/

Tv Nomade – http://tvnomade.canalblog.com/
http://www.dailymotion.com/TVnomade

Expropriation : la grande escroquerie des Maires
Des quartiers entiers sont détruits, pour construire de sois disant
logements sociaux, ou l’on installe la nouvelle classe moyenne.Sans relogement ou indemnisations des expropriésDes militants de l’Union ont été arrêtés au prétexte d’être entendus suite à  l’assassinat d’Issa Diarra.
La commune considère donc que ce sont les habitant-e-s, venu-e-s manifester pacifiquement le refus du vol de leurs terres et de la
destruction de leurs maisons et en attente d’une nouvelle décision de justice (qui donnait précédemment raison aux habitant-e-s), qui ont
généré la violence. Le criminel n’ayant exercé qu’un droit d’auto-défense.L’assassin, membre de la milice privée de la
commune, est tout simplement en résidence à  domicile. Il ne pourrait,paraît-il, supporter la détention en raison de soins qu’il doit
effectuer. En clair, il bénéficie d’une protection honteuse.

Les gréviste de Huicoma
Les travailleurs du groupe Tomota occupent depuis plus de 2 mois la Bourse
du Travail de Bamako, les négociations sont toujours en cours.Trois
points de revendication sur 7 ont jusqu’ici été examinés qui ont donné
satisfaction aux travailleurs. Ils restent déterminés soutenus par
l’association des sans voix.Depuis 2005, la mauvaise gestion de
Huicoma par Tomota à  engendré le licenciement abusif de plus de 800
ouvriers sans quelconques mesures sociales, et les salariés
actuellement en fonction attendent toujours le versement de leur salaires
depuis plus de 6 mois.

« Karim le Gueribou » : Fiction 8′
Fiction réalisée par un groupe de jeunes animateurs et enfants du Centre d’ecoute de Sabalibougou à  Bamako. L’histoire démarre dans un village nommé koima, chez une famille relativement riche. Le chef de famille benfa qui est un fervent croyant musulman, décide d’envoyer son fils Karim chez le maître coranique el hadji “ sans pitié “a mago colon dougou.

Paroles de migrants…
Témoignages de migrants refoulés dans le désert au porte du Mali, recueillis par l’association A.R.A.C.E.M qui accueille
et soutient les refoulés/ déportés ressortissants d’Afrique centrale vivant en Afrique de L’ouest, et tente d’encourager et faciliter le
retour volontaire des migrants dans leurs pays d’origine.Ce film dénonce les violations des Droits de la personne et les discriminations
subies par ces hommes qui font le voyage avec l’espoir d’un avenir meilleur pour eux et leur familles.Il informe sur les risques,
dangers, et conséquences du parcours clandestin.

]

Forum l’étrange rencontre
Une rencontre entre jeunes d’Europe et d’Afrique pendant 6 jours (du 17 au
22 août 2009) au Togo pour se rencontrer, échanger, créer des
dynamiques communes…Autour de trois axes principaux distincts mais fortement liés :- Lutte contre la pauvreté et construction d’alternatives- Jeunesse, et monde universitaire- Usages militants des Nouvelles technologies (Internet et Radios)
Réalisation de Journaux télévisés diffusés dans la semaine, crées par une équipe de jeunes participants volontaires.

« Magnambougou le plus beau des quartiers » : Fiction
Fiction pleine d’humour, réalisée par des jeunes issus de la rue pris en charge par la maison d’hébergement Sinjiya-ton Mali, sur leur vision de leur quartiers à  Bamako.

Ateliers de l’image

Ateliers de l’image en direction des jeunes scolaires du lycée français Liberté

Durant l’année scolaire 2008/2009 le Collectif met en place des Ateliers d’expression audiovisuelle sur le Thème de l’orientation professionnelle à  travers la réalisation de mini-reportages multimédia photo et vidéo numérique incluant textes et illustrations sonores sur différents Métiers (cinq secteurs professionnels choisis).
Ce projet s’adresse aux jeunes scolarisés du Lycée français Liberté des classes de troisième dans le cadre du projet de  » découverte professionnelle  » (volet  » Orientation  » du projet d’établissement et circulaire 25/02/2005 (option facultative de découverte professionnelle en 3è).

L’écriture et la créativité, la création vidéo et multimédia leur permettent d’exploiter des compétences disciplinaires et transversales tout en découvrant de façon concrète et attractive le monde professionnel. L’important, c’est que les jeunes soient en situation de création et qu’ils mobilisent plusieurs ressources dans le cadre de l’activité. Réaliser un reportage du scénario au montage est également un outil idéal d’appropriation de contenus (techniques et multimédia) et de compétences (enquêter, reformuler, synthétiser, faire exprimer, restituer, suggérer”¦).

Les ateliers en direction des jeunes scolaires auront lieu pendant des jours ouvrés.
Les élèves seront encadrés par un animateur d’accès aux techniques de l’image et du son assisté d’un enseignant référent (professeur principal ou autre personnel volontaire).
Nous avons estimé à  4 mois la période nécessaire à  la réalisation des ateliers en direction des scolaires. Un atelier sera au bénéfice de 10 élèves (filles et garçons) sur une durée d’1 h avec un encadrement de 2 adultes (1 intervenant extérieur et 1 enseignant).

Production finale :
mise en place des ateliers en direction de 50 jeunes scolaires, finalisés par 4 productions vidéo et photographique (DVD), d’une durée n’excédent pas 3 minutes.
Participation au concours  » Je filme le métier qui me plait  » (Festival international de l’image des métiers).

Métier de Piroguier



Métier de Tenturiere


Métier de Pousse-Poussier

Métier de Responsable de production

Le jury a décidé de récompenser 2 des films du Lycée Liberté nominés et de leur décerner la mention « Jeunes espoirs ».

Concours « Je filme le métier qui me plait »

BULB@bamako

BULB@bamako
Le collectif YETA en collaboration avec l’association Pixel 13 propose un atelier audiovisuel en direction de 8 jeunes maliens.
Cet atelier se déroulera à  Bamako du 17 décembre 2008 au 3 janvier 2009

Localisation :
Le projet se déroulera principalement dans la zone industrielle de Bamako autour des quartiers orange, et une projection suivie d un débat avec les jeunes et la population locale sera organisée au quartier orange

L’objectif de l atelier
Ce projet a pour objectif de former 8 jeunes maliens durant les deux semaines de sa mise en Å“uvre. Ces jeunes ont été identifiés et sélectionnés par l’association YETA pour et par leur acquis et compétences en qualité de jeunes caméramans et de journalistes en herbe.
Le projet a pour ambition de s adresser également au tous public susceptible d’ouvrir des pistes de réflexion sur la perception et la représentation des territoires contemporains, sur les modes d’actions possibles dans l’élaboration collective d’une réflexion sur notre cadre de vie (catalyseur de débat,concertation…). par la diffusion des réalisations.

Le bulb à  Mas thibert

Samedi 19 Mai 2007
à  Mas-Thibert
21h

localisation

Médias libres #4

SAMEDI 15 MARS
A partir de 12H à  la KUIZIN (rue Bernard ”“ 13003 Marseille)
A 19H30 à  l’EMBOBINEUSE
SOIREE MEDIAS SOLIDAIRES #4
« KOKOPELLI VS. DEATH COMPANY »

http://medias-solidaires.net/

L’association Kokopelli,lutte au quotidien pour la sauvegarde et la transmission
de la Biodiversité, notamment en vendant aux particuliers des graines
d’espèces anciennes, menacées de disparition. Elle est aujourd’hui
harcelée de procès par les lobbys semenciers, et vient d’être
lourdement condamnée. Les gros pleins de soupe de l’agro industrie ont
en effet imposé un catalogue de semences commercialisables extrêmement
restrictif qui rend illégal la commercialisation de toutes les autres.
En attendant que l’humanité les juge, ils appauvrissent chaque jour et
de façon irréversible notre patrimoine vivant commun.

http://www.kokopelli.asso.fr/

Une journée pour informer et soutenir Kokopelli

A partir de midi :

Repas participatif à  la Kuizin, rue Bernard , 13003 Marseille

L’après midi au Coin (rue bernard, au coin !) : Bourse aux graines (AMENEZ VOS
GRAINES), atelier plantation et stands d’information avec Kokopelli, la
Confédération paysanne, les AMAPs de Marseille … Exposition de l’association Phoenix

Projections au Cafoutche (rue bernard en face) vers 16h :

– Homo Amapiens de Bénédicte Mourgues/ISKRA prod/52’/2006. La vie
d’une Association pour le maintien de l’agriculture paysanne (AMAP)
vue du point de vue des producteurs.

18h à  la kuizine :

– Performance de vitaphone
( ( kalamityframe et hors contexte )LIVE experimental electro
culinaire/Mars-Bretany)
Des capteurs reliées aux mixers et camera de surveillance sur les mains

A partir de 19h30, tous à  l’embo.

Bouffe à  prix libre concoctée par le resto Les 3 Louches (5,Rue Crudère 13006) , puis projection .

– Notre pain quotidien (Aut. Nikolaus Geyrhalter, 2007, 92’/ KMBO
prod.) documentaire sur la déshumanisation de l’industrie
agroalimentaire.

– Burger Burps (Gerard Olivier/lardux films prod. /3’/film
d’animations en papier)

– La Cuisine (clip vidéo/ Tony Fayada, 5′)

– Joyeux repas (Damien Berthier 5′)Cette vidéo pourrait s’inscrire en balance entre deux dimensions de la culture américaine : celle du Pop Art, (en référence à  la vidéo o๠Andy Warhol mange un hamburger) et celle de la male bouffe (voir le documentaire « Supersize me ») rendant hommage à  l’une, opérant une critique de l’autre.

Puis Musique : live electriquetc

– Hors contexte
– Panda man
– Carne cruda
– Nodul

Retransmission de la soirée sur FREETVPERSO (canal 99 de la Freebox.)

Adhésion à  l’embobineuse 1 euro + Prix Libre. Les bénéfices seront
à  Kokopelli.

Lieu : embobineuse

Prix : Prix Libre + 1 adh

Le Bulb : présentation

[vidéo ]

Le Bulb est une structure gonflable autoportée de 10 m de diamètre animée en temps réél depuis l’intérieur par des projections d’images et de la diffusion de son.

Une équipe de 10 personnes architectes, vidéastes, créateurs sonore, photographes, est engagée dans cette aventure. Chaque intervention est précédée de la venue de cette équipe dans le quartier étudié. Pendant une dizaine de jour, cette équipe va sillonner le quartier et mettre en place différent moyens de captations d’images (vidéo et diapo) du quartier et de paroles d’habitants (Micro-trottoirs, vidéomaton, ateliers avec les enfants, réunions, prise de son, promenades, déambulations guidées … ). Toute cette matière est ensuite assemblée afin de constituer le contenu audiovisuel qui sera projeté sur la surface du Bulb.

http://pixel.asso.free.fr/bulb/index.html

Le rêve

Réaliser lors d’une journée au coin
(lieu investi par et pour les habitants du quartier de la Belle de Mai
avec l’aide de la kuizin)

Montage : mathieu

Rencontre de médias

Rencontre de médias indépendants (primitivi) – 06 Avril 2002

Avec tournesol et ko

Réalisation d’habillage , micro trottoirs, et régies .

Sortir la télévision de la télévision.

Nous avons filmé la vie de quartier. Les habitants, les passants ainsi mis en scène sont devenus acteurs. En projetant ces émissions dans le quartier o๠elles ont été tournées, les mêmes habitants, passants ont endossé un autre rôle celui de spectateur direct et réactif. de l’autre à  soi. Du médiat au particulier. Ils se sont réappropriés leur histoire leur corps leur identité vus par d’autres. Vu par nous. Le lien s’édifie de cette rencontre la TV …l’outil TV. La diffusion en public fabrique du collectif de l’interactif immédiat et personnel. Le ressenti est partagé. Alors que la télévision enfermée dans les foyers, solitaire mêne à  plus d’individualisme de passivité, l’affectivité est pliée sur soi. Un des enjeux majeurs est d’évité de reproduire les modêles existant. En commençant par une approche différente du public, nous posons les questions ensemble.

[vidéo 1] [vidéo 2] [vidéo 3] [vidéo 4]

http://www.primitivi.com/